Reconfinement en France: Emmanuel Macron en passe de perdre son pari

·1 min de lecture

Un an après le premier confinement qui avait placé la France à l'arrêt pendant deux mois, Emmanuel Macron est à nouveau confronté à un choix difficile : celui de reconfiner deux régions particulièrement sous tension, l'Ile-de-France et les Hauts-de-France, alors qu'il avait fait le pari d'éviter le reconfinement.

« Le trou de souris s'est rétréci en Île-de-France ». C'est ainsi qu'un responsable de la majorité exprimait son pessimisme, il y quelques jours, à propos de la situation sanitaire. Et donc de ce pari d'Emmanuel Macron d'essayer à tout prix d'éviter le reconfinement, de tenir jusqu'à ce que la vaccination et le retour du printemps permettent de relâcher la pression.

Mais en quelques jours la région parisienne et ses 12 millions d'habitants ont basculé dans le rouge, faisant craindre à une ministre qu'on entre « dans la zone du tri des patients à l'hôpital », ce que la France avait évité jusqu'ici. Emmanuel Macron a dû lui-même amorcer le virage en début de semaine en reconnaissant son impuissance face à un virus devenu « le maitre du temps » et en concédant qu'il faudrait « sans doute prendre de nouvelles décisions dans les jours qui viennent ».

Ce jour est venu. Les annonces seront faites par le Premier ministre Jean Castex. Mais la décision sera prise par Emmanuel Macron qui, mercredi 17 mars, a déclaré aux soignants de l'hôpital de Poissy-Saint-Germain-en-Laye qu'il est allé rencontrer : « Nous prendrons les décisions qu'on doit prendre ». Comme une manière de concéder qu'il n'avait plus le choix.

► À lire aussi : France: un an après le premier confinement, Macron défend ses choix face au Covid-19