Reconfinement : les Français doivent-ils se préparer à fêter Noël par écrans interposés ?

Comme chaque année, inspection des brochettes à la sauce piquante dès le mois de novembre chez les Phillips. Noël approche : Suzette, Royanne et Éline sont aux fourneaux pour une grande répétition générale des plats qu'elles vont cuisiner tout au long des fêtes de fin d'année. Leur famille vit de part et d'autre de l'Atlantique, une partie étant installée en Guyane, et l'autre en Métropole. Séparés par 7 000 kilomètres, confinement ou pas, pour les membres, Noël est forcément toujours célébré à distance. Pas question pour autant de perdre le moral : tout le monde maitrise les appels en visio. "Habituellement, depuis le mois de septembre, on commence à tout organiser" Chez les Phillips, pas de Noël réussi sans les cadeaux pour les enfants. Comme chaque année, la famille organise avec des bénévoles la collecte des jouets pour les plus démunis, mais le coronavirus a bousculé le calendrier. "Habituellement, depuis le mois de septembre, on commence à tout organiser. Mais, avec tout ce que l'on a eu cette année, j'ai décidé avec mon équipe de commencer à récolter les cadeaux fin novembre et jusqu'au 4 décembre", indique Suzette Phillips. Cette année, la fête promet d'être au rendez-vous, entre la Guyane et la France.