Reconfinement : les Français se déplacent beaucoup plus qu'au printemps

Source AFP
·1 min de lecture
La fréquentation des transports publics d'Île-de-France a baissé d'un peu plus de moitié par rapport au niveau atteint fin octobre, à 30 % de la normale pré-Covid en moyenne.
La fréquentation des transports publics d'Île-de-France a baissé d'un peu plus de moitié par rapport au niveau atteint fin octobre, à 30 % de la normale pré-Covid en moyenne.

Les Français se déplacent deux à trois fois plus depuis le 30 octobre 2020 que lors du premier confinement, selon les données de plusieurs opérateurs. Les distances parcourues par les utilisateurs de l'application routière Waze avaient diminué de 30 % le 3 novembre, dernier jour pour lequel des données disponibles existent. Début avril, les baisses de distances parcourues étaient bien supérieures, plutôt de l'ordre de 80 à 90 %.

Sur Apple Plan, les demandes d'itinéraires pour les trajets en voiture étaient en baisse mercredi de 38 % par rapport à la normale. Elles étaient en baisse de 45 % pour les trajets dans les transports en commun et de 55 % pour les trajets à pied. Lors du premier confinement, les demandes avaient baissé d'environ 80 % pour les itinéraires en voiture et de plus de 80 % pour les trajets à pied.

- 30 % sur les autoroutes et à Paris

La Société des autoroutes du nord et de l'est de la France (Sanef), seule grande société autoroutière à communiquer ses chiffres, note une baisse du trafic de 30 % cette semaine. Il s'était effondré de 80 % pendant le premier confinement. Dans Paris intra-muros, l'adjoint chargé des transports David Belliard notait une baisse de 29 % de la circulation lundi 2 novembre. « ?On est loin de la baisse de circulation du premier confinement (- 70 % sur la période)? », relevait-il.

La fréquentation des transports publics d'Île-de-France a baissé d'un peu plus de moitié par rapport au niveau atteint fin octobre, à 30 % d [...] Lire la suite