Reconfinement : "La dimension humaine a été prise en considération bien plus que dans l'urgence du premier confinement" dit la maire d'Amiens

franceinfo
·1 min de lecture

"La dimension humaine dans les mesures qui sont prises a été prise en considération bien plus que dans l'urgence du premier confinement", a déclaré ce mercredi 28 octobre sur franceinfo Brigitte Fouré, maire UDI d'Amiens après les annonces du président de la République de reconfiner le pays à partir de ce jeudi minuit.

"Il faut que nous soyons solidaires et respectueux des décisions prises par Emmanuel Macron ce soir. Bien sûr nous pouvons regretter ce reconfinement, ce n'est pas de gaieté de coeur que nous allons respecter ces mesures mais il faut que nous le fassions parce qu'il y va de l'avenir de notre pays", affirme Brigitte Fouré. "Dans ma région, seuls deux départements n'étaient pas soumis au couvre-feu : la Somme et l'Aisne. Donc nous avions tous compris depuis plusieurs jours que nous allions aller vers un couvre-feu. Là, la décision est un confinement national parce qu'on a bien vu que le couvre-feu avait un impact extrêmement réduit."

Dans le détails, il reste des points à trancher

Et l'élue de poursuivre : "Ce que je constate c'est que la dimension humaine dans les mesures qui sont prises a été prise en considération bien plus que dans l'urgence du premier (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi