Reconfinement : devant le protocole sanitaire renforcé, les lycées s'adaptent

Vendredi 6 novembre, une demi-classe en présentiel a pris place lors d'une séance de TP dans le lycée Alexandra David-Néel, à Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), tandis que les autres élèves sont restés chez eux. Une mesure visant à renforcer le protocole sanitaire en vigueur dans les lycées : l'alternance rapide des groupes doit garantir la continuité pédagogique. Néanmoins, le retour des cours à distance présente aussi ses inconvénients : les élèves peuvent moins facilement solliciter les professeurs en cas d'incompréhension. "Nous avons acheté 60 webcams pour équiper nos salles de classes" Pour le proviseur également, la présence des élèves est préférable, même s'il se prépare à l'enseignement à distance. "Nous avons acheté 60 webcams pour équiper nos salles de classes afin que les professeurs puissent faire le distanciel non pas de chez eux, mais de leur établissement", explique Éric Descharmes. Autre adaptation liée au protocole sanitaire, cette fois en vigueur dans tous les lycées de France : le remplacement des évaluations communes comptant pour le bac, prévues en première et terminale, par un contrôle continu.