Un couvre-feu généralisé dès 18h? La piste débattue mercredi en Conseil de défense

Clément Boutin avec le service politique de BFMTV
·2 min de lecture
Le Conseil de défense réuni à l'Elysée ce jeudi.  - Thibault Camus / AFP
Le Conseil de défense réuni à l'Elysée ce jeudi. - Thibault Camus / AFP

Lille, Marseille, Bagneux... Ces dernières semaines, des cas positifs au variant anglais du Covid-19 ont commencé à apparaître dans plusieurs villes de France. Dimanche, Olivier Véran, le ministre de la Santé, indiquait sur Europe 1 que "quelques clusters" de cette nouvelle souche avait été identifiés sur le territoire national. Alors que la situation commence à devenir inquiétante au Royaume-Uni, trois options sont envisagées par l'exécutif. Selon nos informations, elles doivent être étudiées lors d'un nouveau Conseil de défense ce mercredi.

Le reconfinement général est l'un des trois scénarios qui seront discutés. Mais c'est celui qui semble, pour l'instant, le moins probable. Un reconfinement par région ou partiel, par exemple le week-end, sera aussi interrogé, selon une source au sein de Matignon. Les écoles, devraient en tout cas, rester ouvertes. Les commerces non-essentiels pourraient quant à eux fermer.

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, l'a confirmé ce lundi matin, sur Europe 1, affirmant que le reconfinement est "à ce stade" exclu. Lors de la réunion de "comité de suivi parlementaire", Jean Castex a indiqué, selon nos informations, qu'"il ne faut pas exclure un troisième confinement en dernier recours", mais que, pour le moment, les chiffres "laissent penser que le couvre-feu suffit".

La décision actée mercredi

Le couvre-feu à 18 heures, qui concernera 25 départements le 12 janvier, pourrait également être élargi à la totalité du territoire national. Il s'agit de l'option la plus probable parmi les trois évoquées afin d'éviter en amont une propagation du variant britannique en France.

Rien n'est cependant acté. Car le Conseil de défense ne pourrait finalement décider d'aucune nouvelle mesure et choisir de voir comment le situation évolue d'ici la semaine prochaine. Selon nos informations, le statu quo est le troisième et dernier scénario qui sera discuté, mais elle est très peu envisagée. Si statu quo il y a au niveau des décisions gouvernementales, les préfets auront toujours la possibilité d'avancer eux-mêmes le couvre-feu si le virus circulait trop dans leur département.

Selon nos informations, la décision sera actée mercredi et pourrait être ensuite annoncée jeudi lors du point hebdomadaire d'Olivier Véran.

Article original publié sur BFMTV.com