Reconfinement : des conditions de déplacement incertaines pour Noël

Les cars de Coimbra voyages resteront cloués sur leur parking de Sartrouville (Yvelines), au moins jusqu'au printemps 2021. Le dirigeant de l'entreprise, Ludovic Coimbra, misait pourtant sur les fêtes de Noël pour regonfler un petit peu son chiffre d'affaires, en chute libre depuis le premier confinement. "Cela va représenter entre 400 000 et 500 000 euros de manque de chiffre d'affaires", témoigne-t-il. Pour Noël, plutôt que d'affréter des bus qui ne seraient que très peu remplis, la plateforme communautaire BlaBlaCar mise tout sur le covoiturage. "On ne sait même pas si les trains circuleront" Autre option : prendre le train. Mais, mercredi 18 novembre au matin, l'incertitude régnait dans les gares. "On ne fait aucun plan parce qu'on ne sait même pas si les trains circuleront", témoigne une usagère. Alors que le trafic fonctionne au ralenti, avec un tiers des TGV et deux tiers des TER, la SNCF annonce qu'elle prépare 600 TGV qui rouleront dès la mi-décembre.