Reconfinement : les commerces de proximité tentent de survivre grâce au "click & collect"

·1 min de lecture

Confinement, saison 2, épisode 1…  Depuis vendredi matin, les Français sont de nouveau invités à rester chez eux et à limiter leurs déplacements. Et les possibilités de sortir sont limitées : seuls les commerces dits "essentiels" sont autorisés à ouvrir, savoir les magasins alimentaires, les pressings, les garages automobiles, etc. Les autres doivent baisser le rideau. Sauf s'ils mettent en place un système de "click & collect" : une boutique en ligne sur laquelle les clients passent commande avant de venir chercher leurs produits sans entrer dans le magasin. Le gouvernement a en effet autorisé le "click & collect" pour booster l'activité économique.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Un soulagement pour les commerces de proximité

Beaucoup de commerçants ont poussé un ouf de soulagement en entendant Bruno Le Maire donner le feu vert au "click & collect" jeudi. Pour les petits magasins obligés de fermer, c’est une bouée de sauvetage dans une année au mieux moribonde. Myriam Couty tient une boutique de produits bio à Blois et elle a bricolé la numérisation de son commerce lors du premier confinement. "N'étant pas informaticienne, il a fallu trouver des solutions. On a pris le temps de recenser tous les produits de la boutique pour mettre en place un système de bon de commande en ligne que nos clients pouvaient remplir", explique-t-elle.

Ce procédé a permis à l'entrepreneuse de sauver une année mal embarquée. "Après une période de doute, on ne savait pas...


Lire la suite sur Europe1