Reconfinement : les commerces "non-essentiels" fermés au moins jusqu'au 1er décembre

Petits commerçants indépendants, restaurateurs : de Marseille (Bouches-du-Rhône) à Rennes (Ille-et-Vilaine), tous ont retenu leur souffle devant le discours de Jean Castex, jeudi 12 novembre en fin d'après-midi. Le verdict est tombé comme une sentence : pas de réouverture possible pour eux. Mais, si la situation s'améliore, Olivier Amsellem pourrait rouvrir sa boutique de prêt-à-porter le 1er décembre, avec un protocole sanitaire renforcé. "Ça va commencer à être très compliqué" Le directeur aurait préféré un engagement ferme. "On ne peut pas avoir d'espoir aujourd'hui sur des suppositions", estime Olivier Amsellem. Les bars et restaurants, eux, resteront fermés après le 1er décembre, même en cas d'allègement du confinement. Un coup dur pour la profession. "Si en mi-janvier, on est encore fermé, ce que je crains, ça va commencer à être très compliqué", estime Vincent Guillemot, restaurateur.