Reconfinement : les commerçants craquent

Les bars et restaurants ferment le rideau jeudi 29 octobre, pour une durée d’au moins un mois. "On est dans la même situation qu'au 14 mars quand on nous a appris à 20 heures qu'on fermait à minuit. On a l'impression que rien n'a été plus anticipé que lors de la première vague", commente Marilyne Delamotte, gérante. Les magasins de vêtements, de jouets et les instituts de beauté seront eux aussi fermés. "Je regrette vraiment de ne pas être Carrefour, eux ils ont le droit de vendre des gants, des bonnets, des écharpes, et nous à côté on crève. On crève, il faut le dire", s’emporte la chapelière Yvette Monin, des sanglots dans la voix. Quelques professions épargnées Les fleuristes eux pourront travailler jusqu’au dimanche 1e novembre. "C’est important, ne serait-ce que pour écouler nos stocks", explique Gregory Lenoir, fleuriste. Comme durant le premier confinement, resteront ouverts les commerces alimentaires, bureaux de tabac et pharmacies. Les garages et les blanchisseries pourront également continuer à travailler.