Reconfinement : le chiffre d'affaires des commerces de bouche en hausse

Le rayon de soleil du reconfinement, c'est pour les commerces de bouche. Dans le quartier de Saint-Augustin, à Bordeaux (Gironde), les habitants plébiscitent leurs commerçants de proximité. "Heureusement qu'ils sont là, parce que ça égaye quand même la journée", témoigne une cliente, mercredi 18 novembre. Depuis le début du mois, le chiffre d'affaires de ces commerces de première nécessité est en augmentation de 20% à 30%. Grossir ses effectifs pour gérer l'afflux supplémentaire Le phénomène trouve deux explications : la fermeture des restaurants et le développement du travail à domicile. La boucherie L'écuyer tranchant a même dû grossir ses effectifs pour gérer l'afflux supplémentaire. Au total, deux embauches en CDI ont été faites et deux apprentis ont été recrutés pendant les deux confinements. Désormais, les petits commerçants espèrent fidéliser la nouvelle clientèle dont ils auront bénéficié pendant le reconfinement.