Reconfinement : comment les chefs cuisiniers font face à la crise

·1 min de lecture

Faut-il continuer de travailler pour vendre à emporter, ou carrément fermer boutique ? La question se pose à nouveau pour les restaurateurs, alors qu'un reconfinement est entré en vigueur vendredi face à l'épidémie de coronavirus. Dès les annonces d'Emmanuel Macron, les chefs cuisiniers se sont organisés. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 31 octobre

De la vente à emporter pour "limiter la casse"

Un canard laqué et quelques légumes sautés au sésame : c'était le dernier plat du restaurant Brigade du Tigre, à Paris, a avoir le privilège, cette semaine, de sortir de cuisine sur une assiette. "Ici, on a nos petits pots à bouillon, les couvercles et les pots en kraft", décrit-on en cuisine : depuis vendredi et pour les quatre prochaines semaines, ces barquettes en carton vont remplacer la vaisselle.

"Le but est de payer ses charges, tout simplement : le loyer, les quelques impôts", explique le chef Adrien Ferrand, qui a donc décidé de se mettre à la vente à emporter et à la livraison pour "limiter la casse". "Mais ça m'étonnerait que ça arrive", tempère-t-il. "Il faudrait faire 10 ou 15.000 euros de chiffre d'affaires sur de la vente à emporter, ce qui n'est quand même pas évident."

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Confinement : voici les attestations à télécharger pour se déplacer

> Quels sont les scénarios de sortie du confinement ?

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à...


Lire la suite sur Europe1