Reconfinement : une atmosphère sensiblement différente à Paris

Paris n’est plus tout à fait le même vendredi 30 octobre après le début du nouveau confinement. Certaines rues sont désertes et même les Champs-Élysées semblent un peu vides. "La France mise sous cloche, c’est le grand retour des attestations de déplacement. Mais grande différence avec le premier confinement : neuf motifs me permettent de sortir de chez moi", explique le journaliste Jules Lonchampt. Neuf motifs de sortie Parmi ces neuf motifs, on trouve celui de la sortie quotidienne d’une heure, dans un rayon d’un kilomètre. Étant donné que ce confinement est plus souple que le premier, des Parisiens continuent donc de se déplacer. Les transports en commun fonctionnent normalement. "Il y a moins de monde que d’habitude mais, comparé à l’autre confinement, il y a quand même un peu plus de monde", témoigne une jeune femme dans le métro.