RECIT. "Je n'arrive pas y croire" : des adieux à ses coéquipiers jusqu'à sa disparition, le dernier séjour d'Emiliano Sala à Nantes

Raphaël Godet, Camille Adaoust
L'attaquant argentin a disparu en mer alors qu'il rejoignait son nouveau club de Cardiff en avion.

Avant de disparaître en mer, Emiliano Sala a passé quelques heures avec son ancienne équipe. Car pour lui, pas question de quitter le FC Nantes pour Cardiff sans dire au revoir à ses coéquipiers. Vendredi 18 janvier, après avoir bouclé sa visite médicale et signé son contrat de trois ans et demi avec son nouveau club, il décide donc de revenir une dernière fois dans la ville qui a fait de lui son "chouchou". Le joueur de 28 ans atterrit à l'aéroport de Nantes-Atlantique dans le week-end, en provenance de la capitale galloise.

Il était impensable qu'il ne leur dise pas au revoir. Cette notion de groupe est fondamentale dans la vie d'Emiliano.

Un proche d'Emiliano Sala

à "L'Equipe"

Parti à la va-vite de France pour finaliser son transfert avec l'actuel 18e de Premier League, il doit récupérer ses dernières affaires et "placer Nala, la femelle labrador aimée dans un refuge provisoire", détaille L'Equipe (article payant).

L'équipe réunie pour une photo

Il pose ses affaires chez son ami Nicolas Pallois. Le défenseur et l'attaquant se connaissent depuis Niort et Bordeaux où ils ont joué tous les deux il y a quelques années. Lundi, "Emi", comme on le surnomme, débarque au centre d'entraînement de la Jonelière. Il fait le tour des bureaux. L'accueil, le service administratif, la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi