RECIT FRANCEINFO. Elections à Lyon : comment Gérard Collomb a fini par tourner le dos à LREM pour faire alliance avec la droite

Clément Parrot

"Il y a de l'irrationnel dans cette histoire. Pour que Gérard Collomb en arrive là en si peu de temps... C'est complètement surréaliste", s'étouffe le député LREM Thomas Rudigoz, un soutien du dissident David Kimelfeld face à l'ancien ministre de l'Intérieur. Comme de nombreux marcheurs, le député lyonnais n'a pas de mots assez durs pour dénoncer l'accord passé entre Gérard Collomb et Les Républicains pour les élections municipales et métropolitaines à Lyon.

Voilà un homme qui est prêt à tout pour garder le pouvoir. C'est dramatique, pathétique, affligeant. C'est triste pour lui de finir sa carrière comme ça.

Thomas Rudigoz, député LREM

à franceinfo

Après des résultats décevants lors du premier tour, Gérard Collomb et la droite lyonnaise ont en effet officialisé, jeudi 28 mai, leur alliance électorale pour tenter de faire barrage à la gauche et aux écologistes en vue du second tour prévu le 28 juin. Ainsi, celui qui a dirigé la ville de Lyon pendant près de vingt ans s'efface de la course à la métropole pour laisser le champ libre au LR François-Noël Buffet. En échange, le poulain de l'homme politique de 72 ans, l'ancien gymnaste Yann Cucherat, obtient le ralliement de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi