RECIT FRANCEINFO. Présidentielle : comment Jean-Luc Mélenchon a (presque) réussi son pari

Thomas Baïetto
RECIT FRANCEINFO. Présidentielle : comment Jean-Luc Mélenchon a (presque) réussi son pari

Depuis le chemin de halage, Enguerrand regarde la péniche de Jean-Luc Mélenchon s'éloigner vers Paris. "C'est marrant quand même, son idée", lance cet étudiant de 21 ans, drapeau tricolore sur l'épaule, à ses deux camarades. Habitants du Val-de-Marne, ils sont venus à Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour, selon les mots de l'eurodéputé, "écouter un type perché sur une péniche". En ce lundi de Pâques, leur candidat à l'élection présidentielle a décidé de descendre les canaux d'Ile-de-France, de Bobigny à Paris, à bord de sa "péniche insoumise". Une initiative originale du leader de la France insoumise avant le premier tour de l'élection.

>> Résultats, réactions, analyses... Suivez notre direct au lendemain du premier tour de la présidentielle

"On est habitués à faire de la politique à l'ancienne, avec des tractages et des boîtages, explique Enguerrand, ancien du syndicat étudiant Unef. Là, on fait de la politique autrement. C'est une campagne festive." Le jeune homme a même participé à une "pétanque insoumise" le 9 avril à La-Queue-en-Brie (Val-de-Marne). "Le gagnant remportait un phi [le logo de la France insoumise] en chocolat, se souvient-il, en marchant pour suivre la péniche. Ça a permis de faire venir à une réunion politique des gens qui ne seraient pas venus sans la pétanque."


"Nous avons accompli un exploit"

Ces boulistes caudaciens font peut-être partie des 19,6% de Français, selon le ministère de l'Intérieur, qui ont permis à Jean-Luc Mélenchon de réussir son pari, dimanche 23 avril. L'ancien sénateur socialiste n'est pas au second tour, mais il a terrassé ses ex-camarades pour s'imposer comme la première force politique de gauche, face à "l'extrême droite et l'extrême marché". A Dijon (Côte-d'Or), pour son dernier meeting avant le (...) Lire la suite sur Francetv info

DIRECT. Présidentielle : Estrosi et Valls réitèrent leur soutien à Macron, Philippot veut croire à une "victoire" du FN
4 Vérités - Présidentielle : "Triste et inquiet", Estrosi évoque une "fracture au sein des Républicains"
REPORTAGE. "La jeunesse emmerde" l'élection présidentielle lors d'une manifestation à Paris
Présidentielle : les Bourses européennes bondissent, rassurées par la qualification de Macron au premier tour
Présidentielle : 9 blessés et 29 personnés placées en garde à vue après la manifestation parisienne contre le scrutin

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages