RECIT. Etats-Unis : le jour où des supporters de Donald Trump ont pris d'assaut le Capitole

Marie-Adélaïde Scigacz
·1 min de lecture

La démocratie américaine a connu une sombre journée. Mercredi 7 janvier, des partisans de Donald Trump ont envahi le Congrès américain, semant sur leur passage selfies, chaos et destruction au cœur des institutions. Au cours de ces heures pendant lesquelles les Américains sont restés, incrédules, suspendus aux réseaux sociaux et chaînes d'information en continu, quatre personnes ont trouvé la mort, dont trois dans des circonstances qui restaient encore à élucider, jeudi après-midi. Soumise en urgence à un couvre-feu, la capitale a retrouvé son calme dans la soirée. Mais à deux semaines de l'investiture de Joe Biden, le successeur de Donald Trump à la Maison Blanche, l'Amérique a vécu l'une des journées les plus folles de son histoire récente.

A l'agenda, le programme était certes chargé : à midi, devant la Maison Blanche, le président sortant tenait un meeting face à ses partisans, contestant toujours sa défaite face à son rival démocrate, tandis qu'à 13 heures, dans le Capitole, la spectaculaire bâtisse qui abrite le Congrès, les parlementaires américains se retrouvaient pour certifier la victoire de Joe Biden. D'ordinaire, c'est une formalité. Mais en se dirigeant vers le bâtiment, vers 10 heures du matin, un journaliste du HuffPost a un pressentiment. Sur Twitter, il partage la photo de pancartes pro-Trump (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi