RECIT. Election américaine : on vous raconte les 90 heures pendant lesquelles Donald Trump a fait croire à sa victoire

Raphaël Godet
·1 min de lecture

C'était son gimmick de meetings, il en a fait une arme fatale. Après avoir répété à qui veut l'entendre que les démocrates chercheraient à lui "voler" sa réélection, Donald Trump a mis sa menace à exécution. Le président sortant refusait encore de reconnaître sa défaite à la présidentielle américaine, samedi 7 novembre, face à Joe Biden. Alors que le démocrate a bel et bien obtenu les 270 grands électeurs nécessaires pour accéder à la présidence, selon les décomptes de l'Associated Press, le milliardaire se dit désormais prêt à contester le scrutin devant les tribunaux. Franceinfo vous raconte les 90 heures pendant lesquelles il a voulu faire croire qu'il avait gagné le droit de rester quatre ans de plus au pouvoir… alors que rien n'était encore joué.

>> Retrouvez en direct les dernières informations après la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine

Mardi 3 novembre, 18h15 : "Ça se présente bien pour nous"

La nuit n'est pas encore tout à fait tombée sur Washington, mardi, quand Donald Trump agrippe son téléphone et tweete un ressenti tout à fait personnel sur la journée de vote qui a démarré le matin même partout aux Etats-Unis. a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi