RECIT. D'une fuite sur un site pornographique à un abandon la gorge serrée, les 48 heures qui ont fait tomber Benjamin Griveaux

Kocila Makdeche, Louis San

"Cela va trop loin. C'est pourquoi j'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne." Benjamin Griveaux a annoncé, vendredi 14 février, qu'il renonçait à briguer la mairie de Paris. Le candidat de La République en marche a décidé de jeter l'éponge après la diffusion de vidéos à caractère sexuel et de captures de conversations personnelles lui étant attribuées.

>> Retrait de Benjamin Griveaux : suivez les dernières informations en direct


"Un nouveau stade a été franchi : un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée", a affirmé, la gorge serrée, le député de Paris devenu en 48 heures la risée des réseaux sociaux. Franceinfo revient sur ces deux jours qui ont anéanti la trajectoire de l'ancien porte-parole du gouvernement, qui se rêvait maire de Paris à la place d'Anne Hidalgo.

Un artiste russe à l'origine de la publication

Tout commence mercredi 12 février, quand un étrange blog publie des vidéos pornographiques présentées comme étant des images envoyées à une femme par Benjamin Griveaux. Le site, dont le nom de domaine a été acquis en novembre dernier, se définit comme une dénonciation de l'"hypocrisie" de certains (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi