RECIT. "Chaque fois que je la voyais, elle avait l'air malheureuse" : le calvaire de Sophie, jeune fille au pair tuée à Londres

Catherine Fournier
RECIT. "Chaque fois que je la voyais, elle avait l'air malheureuse" : le calvaire de Sophie, jeune fille au pair tuée à Londres

Il est autour de 18h30, ce mercredi 20 septembre, quand la police de Londres reçoit un appel en provenance du très chic quartier de Wimbledon. Les voisins sont inquiets : une épaisse fumée blanche, à l'odeur nauséabonde, s'échappe du jardin d'une propriété. Les agents se présentent au 164, Pulborough Road. Ils tombent alors sur une scène surréaliste : un homme est en train de brûler un corps derrière sa maison.

Cet homme, c'est Ouissem Medouni, un Français de 40 ans. Il vit là avec sa compagne, Sabrina Kouider, 34 ans, elle aussi française et mère de deux garçons, de 9 et 6 ans.

Un rêve de jeune fille

Le corps qui gît au milieu des flammes est si dégradé qu'il n'est pas possible d'en déterminer le sexe. Mais les enquêteurs pressentent très vite qu'il s'agit de Sophie Lionnet, une jeune fille au pair de 21 ans, originaire de l'Yonne. Sa carte d'identité est retrouvée sur les lieux.

La victime est formellement identifiée par Scotland Yard deux semaines plus tard. Entre-temps, les révélations sur le long calvaire qu'elle semble avoir vécu dans cette maison estimée à plus d'un million d'euros, comme aiment à le rappeler les tabloïds anglais, émergent les unes après les autres dans les médias.

Tout commence en janvier 2016, après l'anniversaire de Sophie Lionnet, le 7. Cette jeune fille fluette aux longs cheveux bruns ondulés et aux yeux bleus cernés de lunettes vient de souffler ses 20 bougies et va réaliser son rêve : partir en Angleterre comme jeune fille au pair afin de perfectionner son anglais et, surtout, financer des études de cinéma. "Ses parents n'avaient pas pu les lui payer, alors elle a d'abord fait un CAP petite enfance", explique à franceinfo Stéphanie*, sa meilleure amie du lycée professionnel Vauban, à Auxerre. "Elle adorait les enfants", souligne-t-elle, décrivant une personne "très gentille, timide et joyeuse". Suivie par la mission locale de Sens, Sophie (...) Lire la suite sur Francetv info

"Au pair ne signifie pas esclave" : des jeunes filles au pair réunies à Londres pour rendre hommage à Sophie Lionnet
Un député FN affirme avoir subi une agression dans un bar et porte plainte
Loiret : un député MoDem déverse une tonne d'oignons devant un hypermarché pour défendre les agriculteurs
VIDEO. "13h15". Le parcours nucléaire de Georges Besse, assassiné en 1986 par le groupe Action directe
"13h15 le dimanche". Georges Besse : une vengeance d'Etat ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages