Recherche de la vie sur Mars : gare aux faux fossiles !

·1 min de lecture

Alors que l’exploration de Mars continue, des scientifiques mettent en garde contre des faux fossiles : des échantillons de roches qui ressembleraient à première vue à des traces de vie, mais seraient en fait issus de processus chimiques indépendants.

Grâce aux dernières explorations sur Mars, on sait maintenant que cette planète aurait été habitable il y a alors qu’elle était recouverte d’un immense océan d’eau liquide. Et depuis mars 2020, le rover cherche des traces de vie plus récentes, qui seraient trouvables grâce à des prélèvements de roches martiennes.

Il est donc crucial de pouvoir identifier avec certitude ce qui est un fossile, traduisant alors une preuve de vie, de ce qui y ressemble mais n’en est pas un. C’est ce sur quoi s’est penchée une équipe de scientifiques de l’Université d’Édimbourg, dans une étude publiée le 16 novembre 2021 dans la revue . En listant les biosignatures réelles et les processus qui peuvent mener à leur imitation, ils ont ainsi répertorié une grande quantité de critères pour identifier un vrai fossile, et le distinguer de quelque chose qui y ressemble.

"À un moment donné, un rover martien trouvera très probablement quelque chose qui ressemble beaucoup à un fossile, il est donc essentiel de pouvoir les distinguer avec confiance des structures et des substances créées par des réactions chimiques. Pour chaque type de fossiles, il existe au moins un processus non biologique qui crée des choses très similaires, il y a donc un réel besoin d'améliorer notre compréhension de leur formation", remarque le docteur Sean McMahon, premier auteur de l’étude et chercheur en astrobiologie à l’Université d’Édimbourg.

Comment distinguer le vrai du faux ?

A l’inverse des tests pour le Covid-19, les chercheurs ont insisté sur les faibles chances d’avoir un faux négatif, mais se soucient plutôt des faux positifs. Comme ils l’expliquent dans leur étude, les processus qui mènent à des "imitations" sont majoritairement "des processus cinétiques éloignés de l'équilibre thermodynamique, souvent en présence d'eau liquide et de matière organique, des conditions similaires à celles qui peuvent réellement donner naissance et favoriser la vie."

D’après eux, non seulement les processus abiotiques (sans pré[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles