Réchauffement climatique : l'été de la prise de conscience des Français ?

Photo d'illustration (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP) (AFP)

Selon un sondage BVA pour Orange et RTL, 1 Français sur 5 a pris conscience des enjeux climatique cet été.

Une sécheresse record, quatre vagues de chaleurs, des incendies ravageurs, des records de température battus... l'été 2022 pourrait avoir marqué les esprits des Français. Selon un sondage BVA pour Orange et RTL, 21% des Français disent avoir pris conscience que le changement climatique pouvait déjà avoir des effets dans notre pays.

Un chiffre non négligeable qui s'ajoute aux 66% qui affirment en être déjà conscient avant cet été. Au total 87% des Français se déclarent aujourd’hui conscients des impacts du changement climatique.

1 électeur de droite sur 5 dubitatif sur le changement climatique

Malgré cet été qui a marqué les esprits, 13% des Français se montrent sceptiques. 10% pensent qu’on ne peut attribuer ces événements au changement climatique, et 3% remettent même en cause l’existence de ce type de bouleversement.

27% des sympathisants de la majorité déclarent que c’est avec les événements de ces dernières semaines qu’ils ont pris conscience des effets que pouvait avoir le dérèglement climatique, alors que 78% des sympathisants de gauche affirment qu'ils étaient déjà conscients des enjeux avant la période estivale. Les sympathisants LR (20%) et RN (21%) sont quant à eux plus dubitatifs sur le changement climatique.

Une majorité prête à augmenter ses efforts face au changement climatique

Face à cette prise de conscience, indique ce sondage, 41% des personnes interrogées déclarent vouloir augmenter leurs efforts suite aux évènements de l’été, alors que 36% estiment déjà faire leur maximum pour lutter contre le changement climatique.

16% considèrent toutefois qu’il n’est pas de leur ressort d’agir mais que l’initiative revient aux pouvoirs publics. 7% se montrent même sceptiques, ou fatalistes, estimant qu’on ne peut agir contre le changement climatique.

La baisse du chauffage largement acceptée

Parmi les mesures à prendre pour agir contre le réchauffement climatique, 42% des personnes interrogées accepteraient l'idée d’instaurer une sorte de taxe écologique sur certains produits polluants.

Concernant les gestes du quotidien à adopter, et alors que le gouvernement doit présenter un plan de sobriété énergétique, 77% se disent prêts à limiter la température de leur chauffage à 19°C, 62% à renoncer à prendre l’avion.

Refus net d'arrêter de consommer de la viande

En revanche, certains gestes à adopter sont moins populaires. 49% seulement adhèrent à l'idée de renoncer à la voiture pour les trajets du quotidien, tandis que 32% refusent cette idée.

L'idée d'arrêter de regarder des vidéos en streaming ne suscite pas beaucoup plus d'adhésion, avec 48% d'acceptation et 32% de refus. Enfin, on note un net refus de l'idée de ne plus consommer de viande, avec seulement 36% d'acceptation et 32% de refus.

Reste à voir si cette prise de conscience résistera à la fin de l’été et à la baisse des températures.

VIDÉO - Camille Étienne : "Le dernier rapport du GIEC est un cri d’alarme. On se rapproche de la catastrophe climatique à toute allure"