Recevoir chez soi ? La (nouvelle) mise au point de l’exécutif

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
« Vous ne pouvez pas inviter chez vous des personnes pour un dîner ni pour un déjeuner », a indiqué Gabriel Attal.
« Vous ne pouvez pas inviter chez vous des personnes pour un dîner ni pour un déjeuner », a indiqué Gabriel Attal.

« Aujourd'hui, la logique, c'est chacun chez soi, ou alors dehors. » Invité sur BFM TV dimanche 21 mars, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal est revenu sur la possibilité, ou non, de voir ses proches pendant le confinement. « La logique aujourd'hui, c'est de ne pas recevoir chez vous des personnes qui ne sont pas de votre domicile » et de préférer les rencontres en extérieur, a-t-il expliqué avant de poursuivre : « Vous ne pouvez pas inviter chez vous des personnes pour un dîner, ni pour un déjeuner. »

Face aux déclarations du porte-parole, le ministère de l'Intérieur a tenu à faire une mise au point peu de temps après. Selon Beauvau, les propos de Gabriel Attal constituent « une recommandation » et non pas « une interdiction ». « Les verbalisations ne sont possibles qu'en cas de fêtes clandestines ou en cas de tapage nocturne », a-t-il détaillé auprès de la chaîne.

À LIRE AUSSILe confinement coûtera 1,2 milliard d'euros de plus par mois, selon Le Maire

Le gouvernement en appelle à la responsabilité des Français

Il « y a aujourd'hui des brèches dans lesquelles le virus s'engouffre : les rassemblements privés qu'on a en intérieur, et le travail », a continué Gabriel Attal, profitant de l'instant pour promouvoir le télétravail. Prenant l'exemple de la capitale, le porte-parole du gouvernement a ainsi expliqué que se retrouver, en extérieur, est possible « si vous êtes en petits groupes avec vos masques et en respectant la distance ». Il n'a cependant p [...] Lire la suite