La recette des spaghetti aux sardines en boîte et citron

·1 min de lecture

Au 15e siècle, on utilise de la saumure ou le fumage. Au 17e siècle, on invente une nouvelle méthode de conservation dite par pression : la sardine est salée puis pressée et mise dans des barriques ou elle pouvait être conservée plusieurs mois. Tout va changer en 1795, avec une invention révolutionnaire, que l’on doit à un cuisinier confiseur, Nicolas Appert. L'appertisation consiste à chauffer les aliments pour détruire les bactéries et à les enfermer ensuite dans un récipient étanche. C’est le principe de la conserve.

La sardine est le premier poisson à bénéficier de cette technique et la première boite de sardine est fabriqué en 1810 par un confiseur nantais, Joseph Colin. Son fils, Joseph-Pierre ouvre à Nantes dès 1824 l’une des premières conserveries industrielles… la voie est ouverte et bien d’autres vont faire leur apparition des années 1830.

On voit alors apparaître les fameuses boite en fer blanc que l’on connaît. Durant les années qui suivent, cette filière connaît une croissance impressionnante : en 1850, il y a déjà 25 conserveries de poisson en France qui commencent à exporter vers d’autres pays dont l’Angleterre et les E-U. 25 ans plus tard on compte 150 fabriques desquelles sortent plus de 50 000 boites de sardine par an ! Les autres poissons comme le thon sont mis en boite plus tard, dans les années 1920. Il ne reste aujourd’hui qu’une quinzaine de conserveries en France.

La recette des spaghetti aux sardines en boîte et citron

Ingrédients :
- 1 boite de ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles