La recette des pibales

Durant des siècles, il s’agissait d’un plat de pauvre, plat de pêcheur… et les pibales étaient même données à manger aux animaux de la basse-cour. On sait que l’anguille pond dans la mer des Sargasses (Nord-Ouest des Antilles) à 6000 km de nos côtes et que les larves mettent près d’un an pour arriver sur nos côtes.

Aujourd’hui, seuls quelques pêcheurs ont un permis pour les pibales et les quantités qu’ils peuvent prélever sont très faibles. Qui plus est, la pêche n’est autorisée que quelques semaines dans l’année. Difficile à trouver, la pibale coûte donc fort cher : entre 400 et 1500 € le kilo. En Asie (Japon et Chine), la pibale fait l’objet d’un véritable culte et son prix peut atteindre les 5000€ le kilo.

Les pibales s’achètent vivantes. Dans le Sud-Ouest, la tradition consistait à les ébouillanter dans une infusion de tabac, ce qui ne se fait plus aujourd’hui. Il faut toutefois les blanchir avant de les cuisiner avec de l’ail et du piment d’Espelette.

 

La recette des pibales

Ingrédients :

300 gr de pibales 3 gousses d’ail Huile d’olives 1 piment d’Espelette Sel / poivre

 

Blanchir les pibales 1 min à l’eau bouillante Éplucher l’ail et le dégermer puis le couper finement Tailler le piment en petits morceaux Faire chauffer l’huile, ajouter l’ail et le piment Y jeter les pibales et cuire 3 min Saler et poivrer
Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles