La recette des céleris rémoulade

·1 min de lecture

Nouvelle révolution en 1806 avec André Viard (le cuisinier impérial!) qui remplace le velouté par un jaune d’œuf ! C’est un gain de temps fantastique. Il enlève aussi les anchois et les câpres. Selon Pierre Leclerc, remarquable universitaire belge et historien de la gastronomie, c’est la rémoulade qui aurait ensuite engendré la mayonnaise… et non l’inverse ! Il s’agit d’une rémoulade qui ne contient pas de moutarde.

Les premières recettes de mayonnaise sont réalisées elles aussi à base de velouté et même de gelée, avant que le jaune d’œuf les remplace. Antonin Carême qui en donne la recette en 1815 s’inspire des rémoulades de Viard. Escoffier qui en donne la recette à la fin du 19e siècle est formel : pas de moutarde dans la mayo ! Cette idée d’utiliser le jaune d’œuf pour émulsionner la sauce est empruntée à la pharmacie moyenâgeuse. On réalisait des pommades à base de jaune d’œuf et d’huile.

 

La recette de sauce rémoulade:
Ingrédients :

- 1 jaune d’œuf
- 1 c. à s. de moutarde
- 2 c. à c. de vinaigre de Xérès
- Huile de pépins de raisin
- 2 c. à s. d’échalote ciselée
- 2 c. à s. de cornichons émincés
- 2 c. à s. de câpres
- 2 c. à s. de crème fraiche épaisse
- Persil et ciboulette
- Sel et poivre
1. Monter la mayonnaise puis ajouter le vinaigre et la crème pour la détendre

2. Ajouter les cornichons, les herbes et les câpres

3. Rectifier.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles