Recep Tayyip Erdogan renonce à se rendre à la COP26

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annulé sa participation à la Conférence des Nations unies sur le climat (COP26) à Glasgow en raison d'un différend en matière de sécurité.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Attendu ce lundi, le président turc a annulé sa participation au sommet sur le climat à Glasgow en raison d'un différend en matière de sécurité.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé qu'il ne participerait pas à la COP26, qui a débuté dimanche 31 octobre à Glasgow, en Écosse, invoquant des motifs de « sécurité », a rapporté lundi l'agence de presse étatique Anadolu. « Nous avons renoncé à nous rendre à Glasgow quand nos demandes n'ont pas été satisfaites. Il n'en allait pas seulement de notre sécurité, mais aussi de la réputation de notre pays », a déclaré le président turc à des journalistes, à bord de l'avion présidentiel lors de son retour du G20 à Rome.

« Nous avions des normes quant au protocole de sécurité (...). Cependant, nous avons été informés au dernier moment que celles-ci ne pouvaient pas être satisfaites », a détaillé Recep Tayyip Erdogan, selon des propos rapportés par la chaîne turque NTV. Initialement attendu lundi à Glasgow, Recep Tayyip Erdogan était rentré en Turquie dans la nuit de dimanche à lundi, laissant planer un doute sur sa participation à la COP26.

Selon plusieurs médias, dont le site Middle East Eye, le président turc a renoncé à participer à la COP26 en raison de restrictions sur la taille de la délégation turque et le nombre de véhicules officiels. Recep Tayyip Erdogan - dont le pays est le dernier en date à avoir ratifié l'accord de Paris sur le climat - avait initialement prévu de s'entretenir avec le président américain, Joe Biden.

À LIRE AUSSIBaverez - COP26, la conférence de la dernière chance

Recep Tayyip Erdogan s'est entretenu avec Emmanuel Macron à Ro [...] Lire la suite

VIDÉO - Crise diplomatique évitée, la Turquie renonce à l'expulsion de 10 ambassadeurs occidentaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles