« Reboot », la série qui révèle l'envers du décor des sitcoms

© HULU

Lorsqu’une plateforme commande le redémarrage (ou le « reboot », en langage hollywoodien) de Step Right Up, la sitcom familiale qui les a rendus brièvement célèbres il y a vingt ans, comédiens et scénaristes mettent leur rancœur de côté pour reprendre la direction des studios. « La writers’ room est un endroit sacré. Si tu veux y être acceptée, tu dois arrêter avec ton narcissisme. Remonte tes manches, pince-toi le nez, et apprends à être tellement drôle que tout le monde te prendra au sérieux. » Avec ce conseil offert par une scénariste chevronnée à l’actrice vedette qui se pique de proposer ses propres idées, l’avant-dernier épisode de Reboot achève de révéler sa dimension inédite : une plongée passionnante et drôle dans la vie des scénaristes d’une sitcom.

Une mise en lumière des artisans du script

Si l’égocentrisme des comédiens représente aussi une part centrale de la série, cette source de gags – aussi hilarants soient-ils – a déjà été exploitée à de nombreuses reprises (y compris par un reboot de Beverly Hills où les comédiens de la célèbre série pour ados brisaient le quatrième mur en incarnant leur propre rôle). Toute la saveur et l’originalité de Reboot viennent donc de cette mise en lumière des artisans du script.

Lire aussi - « Le Monde de demain » : la série d’Arte qui revient sur l’explosion du mouvement hip hop en France

À l’origine de cette mise en abyme vertigineuse, un vétéran du genre, Steven Levitan, le cocréateur de Modern Family. Avec 11 saisons et 250...


Lire la suite sur LeJDD