Rebonds viraux, télescope James Webb et sonde Voyager 1 : l'actu des sciences en ultrabrèves

DESIGN CELLS / SCIENCE PHOTO LIBRA / DCE / SCIENCE PHOTO LIBRARY VIA AFP

Au sommaire des ultrabrèves du 1er septembre 2022 : les rebonds viraux de Covid-19 ne sont pas si rares, le telescope spatial James Webb a capturé une image spectaculaire de la galaxie "du Fantôme" et la sonde Voyager 1 a été réparée.

L’actualité scientifique du 1er septembre 2022 c’est :

En Santé : .

  • Être de nouveau positif au test Covid après avoir été négatif, ou présenter de nouveau des symptômes quelques jours après leur disparition ne serait pas si rare que cela.

  • Les chercheurs ont mis en évidence que ces rebonds viraux affectaient 12% des patients (environ 1 sur 8) sur une cohorte de 200 patients.

  • Dans l’étude, 27% des participants ont aussi vu leurs symptômes empirer après avoir observé une diminution de leur sévérité (environ 1 participant sur 4).

En Univers : .

  • Le télescope spatial James Webb a capté de nouveaux détails d'une galaxie, dite du Fantôme, dans une image spectaculaire montrant sa forme de spirale.

  • La galaxie avait déjà été observée par le mythique télescope spatial Hubble, lancé en 1990 et toujours en fonctionnement.

  • Bijou d'ingénierie d'une valeur de 10 milliards de dollars, le télescope James Webb mène ses observations à 1,5 million de kilomètres de la Terre.

En Voie Lactée : .

  • L'engin le plus éloigné de la Terre rencontrait depuis le mois de mai 2022 quelques soucis techniques mais la cause de l'avarie a enfin été identifiée et corrigée.

  • L'AACS a commencé à faire transiter les données de télémétrie via un ordinateur de bord connu pour avoir cessé de fonctionner correctement il y a des années.

  • Les sondes Voyager 1 et Voyager 2 ont été lancées en 1977, et toutes deux voguent désormais en dehors d'une des limites du système solaire.

En Nature et Environnement : .

  • Le déversement d'une solution saline fortement concentrée est probablement à l'origine de la prolifération de la micro-algue qui aurait asphyxié des centaines de milliers de poissons.

  • Parmi les premières victimes figurent les élevages d’esturgeons de la Baltique (Acipenser oxyrinchus), l’une des espèces les plus menacées d’extinction au monde.

  • En tout, résume l’hebdomadaire , ce sont pour le moment près de 400 tonnes de cadavres qui ont été repêchés côté allemand et côté polonais.

En Transports : .

  • Les [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi