Rebond surprise de l'emploi aux États-Unis malgré la contraction de l'économie

Malgré une contraction de l’économie et une inflation galopante le marché de l'emploi a montré en juillet un dynamisme inattendu aux Etats-Unis. Le taux de chômage a reculé de 0,1% et s’établit désormais à 3,5%, retrouvant ainsi son niveau d'avant la pandémie a annoncé vendredi le département du Travail.

Le mois de juillet dépasse les attentes des analystes aux Etats-Unis. 528 000 emplois ont été créés, deux fois plus qu'attendu. Des créations enregistrées dans presque dans tous les secteurs, notamment dans les loisirs, l'hôtellerie, les services professionnels et commerciaux et les soins de santé.

De plus, les créations de mai et juin ont été révisées en hausse, respectivement à 386 000 et 398 000, ce qui représente 28 000 emplois de plus qu'annoncé.

Ce rebond de l’emploi intervient pourtant à un moment ou l’inquiétude grandit quand à la solidité de l'économie américaine ; elle s’est en effet contractée au cours des deux derniers trimestres ravivant le spectre de la récession.

La santé du marché du travail est scrutée de près par les marchés car elle pourrait encourager la Réserve fédérale à relever en septembre, pour la troisième fois cette année, ses taux de 75 points de base.

Il y a désormais « plus de personnes qui travaillent aux États-Unis qu'avant le début de la pandémie », et même « qu'à n'importe quel moment de l'histoire américaine », a salué le président américain depuis la Maison-Blanche. Les chiffres de l’emploi sont une bonne nouvelle pour Joe Biden et les démocrates, à quelques mois d'une échéance électorale cruciale, qui verra le renouvellement d'une large partie des élus du Congrès en novembre.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles