Un « rebond sans précédent » des méningites après le Covid

Illustration du centre hospitalier de Purpan à Toulouse avec le service des urgences pour adultes, le 26 septembre 2023.    - Credit:ADRIEN NOWAK / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Illustration du centre hospitalier de Purpan à Toulouse avec le service des urgences pour adultes, le 26 septembre 2023. - Credit:ADRIEN NOWAK / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

L'Institut Pasteur tire la sonnette d'alarme sur le retour en force des méningites à méningocoques. Cette infection potentiellement mortelle des enveloppes du cerveau et de la moelle épinière connaît un « rebond sans précédent » en France depuis l'arrêt des mesures sanitaires mises en place pour le Covid-19. Dans son appel à la vigilance publié mardi, l'Institut Pasteur appelle notamment à élargir le vaccin aux adolescents, particulièrement touchés par les méningites. Celles-ci sont, dans la plupart des cas, virales, mais peuvent aussi être d'origine bactérienne : c'est le cas des méningites à méningocoques.

La transmission se fait de personne à personne par contact étroit et prolongé. Environ une personne sur dix dans la population générale (mais un adolescent sur trois) est porteuse de méningocoques sans qu'un symptôme de la maladie se déclare.

À LIRE AUSSI Symptômes, vaccin : ce qu'il faut savoir sur la méningite

Sans prise en charge, la mort peut survenir en 24 heures

Il arrive néanmoins qu'après avoir infecté les voies respiratoires, les méningocoques se propagent dans l'organisme via la circulation sanguine. Fièvre élevée, maux de tête violents, vomissements, raideur de la nuque, photosensibilité, taches rouges ou violacées (purpura) sont les principaux symptômes. Imprévisible et foudroyante, cette maladie peut engendrer la mort en moins de 24 heures sans prise en charge rapide. Correctement traitée, la mortalité reste de 10 %.

La méningite à méningocoque [...] Lire la suite