Rebond. New York, un point noir sur la carte du Covid-19 aux États-Unis

The New York Times (New York)
·2 min de lecture

Pour les autorités américaines, la situation sanitaire reste préoccupante dans le nord-est des États-Unis. La propagation du virus est actuellement cinq fois plus importante à New York qu’à Los Angeles, et le variant qui a été détecté pour la première fois dans la Grosse Pomme représente près de 40 % des nouveaux cas détectés.

Depuis quelques semaines, les Américains se réjouissent de la forte baisse du nombre de cas de Covid-19 dans leur pays. Mais, selon The New York Times, les experts sanitaires et les autorités restent très inquiets face à l’évolution de la pandémie dans le nord-est des États-Unis.

Malgré l’“ampleur” de la campagne de vaccination américaine (au 17 mars, 22,4 % de la population avait reçu au moins une dose), dans l’État de New York et dans le New Jersey, le nombre de nouveaux cas par habitant “est au moins le double de la moyenne nationale”, souligne le quotidien.

Le nombre de cas est également préoccupant dans plusieurs États de la Nouvelle-Angleterre, comme le Rhode Island, le Massachusetts et le Connecticut.

À lire aussi: Reflux. Le nombre de cas de Covid-19 chute brutalement aux États-Unis

À New York, le nouveau variant du coronavirus détecté pour la première fois représente près de 40 % des nouveaux cas, et le variant anglais se répandrait rapidement. Avec 44 cas pour 100 000 habitants, la Grosse Pomme enregistre un taux de propagation du virus plus de cinq fois supérieur à celui de Los Angeles (Californie), indique The New York Times.

“On assiste à une sorte de rebond à New York que l’on ne voit pas dans d’autres parties du pays”, a ainsi déclaré dimanche 14 mars Scott Gottlieb, ancien dirigeant de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :