Rebelles (Canal+) Cécile de France : "J’ai adoré me battre et donner des coups de pelle"

“C’est en regardant une boîte de thon et en me demandant combien il en faudrait pour contenir le corps d’un homme, que l’idée du scénario m’est venue", confie, en riant, Allan Mauduit, le réalisateur de cette pépite de comédie noire. Rebelles, c’est la rencontre de la violence mariole de Tarantino avec la veine sociale de l’Anglais Ken Loach, mais sous substance ! Du film noir et de la comédie sociale, Mauduit reprend les codes pour mieux les décaler, d’un, voire deux pas de côté. Comme il l’a fait avec la guerre d’Afghanistan, dans la série culte Kaboul Kitchen, dont il est le coréalisateur.

À lire également

Ma reum (Canal+) Audrey Lamy : "Petite, je fichais un peu les jetons..."

Une mise en boîte inédite

Revenons-en à la fameuse conserve de poissons, le corps du délit ou, plutôt, le début des galères pour Sandra, une Miss Pas-de-Calais (Cécile de France) de retour dans son Nord natal, ses rêves de bling-bling en berne. Embauchée à la conserverie locale, l’ex-reine de beauté devient la proie de Jean-Mi, le contremaître harceleur. Un soir, cherchant à abuser d’elle, le bonhomme se blesse grièvement avant de faire une chute mortelle dans l’escalier. Marilyn (Audrey Lamy) et Nadine ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi