"Rebelle" sur M6 : Les boucles de cette princesse Disney sont bien plus qu'une simple coupe de cheveux

Sandra Lorenzo
Regardez les cheveux de Mérida, la princesse de "Rebelle", ils disent beaucoup

REBELLE - Ce ne sont pas des petites et disciplinées ondulations, mais de franches boucles et de petits frisottis sur un roux flamboyant. Une simple coupe de cheveux? Non, ce choix des équipes qui ont produit et réalisé ce film d'animation, diffusé ce dimanche 16 avril sur M6, est bien plus signifiant.

Avant Mérida, l'adolescente écossaise qui refuse de se plier à son rôle de princesse, toutes les héroïnes avaient les cheveux lisses. Et cela s'explique en partie par la contrainte technique que cela pose, animer une telle chevelure demande du travail et beaucoup d'argent. Pour la chevelure de Mérida, il aura fallu développer des logiciels pendant trois ans.

Des cheveux "indomptables"

Ce n'est pas la seule raison. Si Mérida a les cheveux bouclés, ce n'est pas un simple parti pris esthétique. Les cheveux bouclés laissés au naturel ont une portée symbolique qui colle parfaitement au scénario. Les cheveux de Mérida sont "indomptables" selon sa mère qui cherche à les cacher pour que sa fille trouve un prétendant. Ils sont un reflet évident de sa personnalité qui paraît de prime abord tout aussi incontrôlable. Les scénaristes jouent donc de prime abord sur un cliché, comme l'analyse Slate.

Ils jouent aussi sur l'idée qui perdure aujourd'hui encore selon laquelle il faudrait pouvoir dompter les cheveux bouclés, le lisse étant la normalité. Malgré tout ce poids symbolique, la chevelure de Mérida donne enfin un modèle à toutes les petites filles qui pouvaient penser que leurs cheveux bouclés devaient être maîtrisés pour qu'elles soient dignes d'intérêt.

Sans trop dévoiler l'histoire, disons que Mérida n'aura pas besoin de passer par la case fer à lisser pour réussir à sauver sa famille. Sa chevelure ne l'empêchera ni ne la favorisera pour devenir la jeune femme forte, déterminée et courageuse qu'elle veut être. C'est un grand pas. Inutile de passer chez le coiffeur pour devenir quelqu'un.

Cependant, preuve que son apparence ne va pas de soi, Disney a bien essayé...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages