Real Madrid: victime d'insultes racistes, Vinicius s'entraîne en marge du groupe

Real Madrid: victime d'insultes racistes, Vinicius s'entraîne en marge du groupe

Depuis dimanche soir et le match du Real Madrid à Valence lors de la 35e journée de Liga, il est la cible de tous les commentaires sur les réseaux sociaux et de très nombreux articles dans la presse mondiale. Victime d'insultes racistes, Vinicius a reçu le soutien de plusieurs joueurs, parmi lesquels Neymar ou encore Jules Koundé, mais aussi du gouvernement brésilien par la voix de son président Lula.

Vinicius, suspendu face au Rayo Vallecano, travaille en marge du groupe

Ce mardi, le joueur de 22 ans n'a pas suivi ses partenaires sur la pelouse de Valdebebas, le centre d'entraînement madrilène, rapporte Marca. Alors que Carlo Ancelotti et ses hommes préparent la réception du Rayo Vallecano mercredi à l'occasion de la 36e journée de Liga, le Brésilien est resté en salle pour travailler l'aspect physique. Une décision peut-être motivée par le contexte mais surtout par le fait qu'il sera suspendu face au Rayo après son carton rouge reçu à Valence. Dans le temps additionnel, il s'était accroché avec Giorgi Mamardashvili avant de mettre sa main sur le visage d'Hugo Duro. La fin d'une très sale soirée pour le numéro 20 du Real...

Dimanche soir, Vinicius s'est plaint d'avoir été traité de "singe" par des supporters de Valence. Depuis, le football espagnol se déchire avec Javier Tebas, patron de LaLiga, qui a tenté de minimiser l'incident en considérant le racisme comme "un sujet ponctuel" dans son championnat. Une attitude qui a été jugée déplacée par le président de la Fédération espagnole et critiquée par Vinicius.

Ce mardi la police espagnole a, en outre, annoncée avoir arrêté quatre personnes accusées d'avoir pendu une poupée portant un maillot de Vinicius sur un pont près du centre d'entraînement du Real Madrid, avant le derby contre l'Atlético de Madrid en Coupe du roi.

Article original publié sur RMC Sport