Les notes des Parisiens : Emery perd son Paris


Alors qu’il dominait son sujet, le PSG d’Unai Emery a explosé en fin de match pour concéder une défaite sévère, compte-tenu de la première heure de jeu. Les choix forts d’Emery n’ont pas payé et sa marge de manoeuvre est désormais nulle.

Unai Emery à Madrid (3-1)

Areola (5) : Cinq interventions décisives en première période et une dernière à l’heure de jeu avant une balle remise à bout portant dans les pieds de CR7 (1-2). Au final, il encaisse 3 buts après une prestation d’ensemble supérieure à l’accoutumée. Mais encore une fois insuffisante.

Alves (6) : On l’attendait dans son duel face à Cristiano Ronaldo et globalement, il n’a pas déçu. Pas toujours impérial en défense, c’est surtout dans l’entrejeu qu’il a brillé avec une combativité qui a soulagé un milieu trop léger dans l’engagement.

Marquinhos (6) : Trois interventions capitales dans la surface (5eme, 55eme et 74eme) et une application dans le placement qui lui a permis de ne jamais prendre l’eau et de positionner le bloc défensif assez haut pendant l’essentiel du match…

Kimpembe (4) : Il manque un peu de jus sur le 2eme but madrilène pour ressortir le ballon plus proprement et hélas cette relance plein axe fait ensuite très mal dans le scénario du match. Peu embêté par ailleurs, dommage pour lui, il n’a pleinement justifié le choix du coach de le titulariser à la place de T. Silva.

Berchiche (5) : Il a beaucoup souffert en première période, Zidane ayant visiblement donné la consigne de privilégier son coté. Après avoir pris ses marques et reculé de 5 mètres pour empêcher son vis-à-vis de lui passer dans le dos, ce fut nettement mieux. Ses 2 centre-tirs (7eme et 76eme) aurait mérité plus de soutien de la part de ses partenaires.

Verratti (6) : Sa capacité à garder le ballon sous pressing a souvent soulagé les siens. Pour une fois très serein, il a fait du bien aussi bien défensivement qu’offensivement et a souvent donner le tournis à ses adversaires directs.

Lo Celso (3) : Son manque d’expérience lui a été fatal à l’image de ce penalty bêtement concédé alors qu’il se trouve derrière son adversaire. On le craignait mais il est encore vraiment trop tendre  pour ces soirées-là. Remplacé par Draxler (84eme)

Rabiot (7) : L’un des rares à avoir tenu son rang durant les 90 minutes. Buteur, il a aussi pesé par ses sorties de balle souvent osées mais réussies. Une prestation qui laisse un seul regret : celui de ne pas l’avoir vu jouer sentinelle…

Mbappé (6) : Il avait les jambes pour faire mal et ne les a pas toujours utilisées comme il fallait : il aurait dû jouer plus de un contre un et ne pas toujours chercher à trouver Neymar. On retiendra tout de même son implication sur le but parisien, preuve que dans les grands rendez-vous, Paris peut compter sur lui.

Cavani (3) : Bien sûr il a pressé et couru dans le vide mais offensivement, ses inspirations n’ont jamais été les bonnes. Trop souvent absent au premier poteau, il a manqué son match mais sa sortie a laissé un vide crucial devant le but. Remplacé par Meunier (65eme) qui a pris le poste de latéral droit pour contrer les percées de Marcelo : on connait la fin de l’histoire…

Neymar (4) : Le constat est impitoyable : Paris l’a fait venir pour ces grands rendez-vous et il est passé au travers, perdant largement son duel à distance avec un Cristiano Ronaldo décisif par 2 fois. Ses mauvais choix dans les 20 derniers mètres et son obstination à jouer certains coups tout seul pèsent lourd dans la note finale car le PSG avait largement les moyens de marquer plus d’un but ce soir.

Emery (3) : Souvent critiqué pour son conservatisme, il a fait tapis ce soir. Son premier pari (Silva remplaçant) n’a pas payé comme il le souhaitait. Longtemps solide, l’axe juvénile voulu par le Basque a explosé en fin de match. Rien ne dit que T. Silva aurait fait mieux mais le constat est là et ce pari, perdu. Son deuxième choix (Cavani remplacé à l’heure de jeu) a permis au bloc parisien de se densifier en repositionnant Alves au milieu mais il n’a pas suffi à endiguer la fin de match énorme du Real. Il n’est pas seul responsable de cette lourde défaite mais il n’a désormais plus de marge de manoeuvre et devra sans doute composer avec un vestiaire explosif d’ici au 6 mars.

Les notes des joueurs du Real Madrid : 


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages