RDC: Tshisekedi appelle les jeunes à former des «groupes de vigilance»

© RFI/France 24

En pleine crise avec le M23 et le Rwanda, le président congolais a constaté dans une adresse à la Nation l’échec de la voie diplomatique et a affirmé que son pays était en guerre. Il a dénoncé « les velléités expansionnistes » du pouvoir rwandais et a appelé les jeunes Congolais à se constituer en « groupes de vigilance ».

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Lors d’un discours à la télévision nationale, Félix Tshisekedi n’a pas mâché ses mots. Le chef de l’État a dénoncé « les velléités expansionnistes » du pouvoir rwandais qu’il qualifie « d’asservisseur qui aurait comme intérêt principal l’appropriation des minerais congolais ». Mais un concept en particulier, utilisé par Félix Tshisekedi dans son discours, a retenu l’attention. Le chef de l'État a appelé les jeunes à se constituer « en groupes de vigilance ».

La guerre qui nous est imposée par nos voisins exige de chacun de nous des sacrifices. La nation a besoin de l’engagement de toutes ses filles et de tous ses fils.

Un autre membre du cabinet du chef de l’État a aussi précisé que ces groupes de vigilance sont appelés à dénoncer également toutes les personnes qui seraient tentées de s’en prendre aux populations d’expression rwandophones.

« Un aveu de l’échec des services de sécurité »


Lire la suite sur RFI