RDC: démission d'un conseiller du président Tshisekedi sur fond d'accusations de corruption

C’est une vidéo qui fait parler d’elle sur la Toile. On y voit Vidiye Tshimanga, conseillers démissionnaire du président congolais, Félix Tshisekedi, proposer ses services à des investisseurs. Une vidéo, tournée en caméra cachée révélée par une enquête du journal suisse Le Temps, et un consortium de journalistes, OCCRP spécialisé dans la lutte contre la corruption, dans laquelle ce proche du pouvoir déclare être en mesure faciliter l’accès aux mines de son pays. Des accusations nié par Vidiye Tshimanga qui a remis sa démission à la présidence.

Les journalistes de OCCRP et du Temps sont partis de cette vidéo pour leur enquête. Elle comporte plusieurs extraits de différents entretiens, en visioconférences et en présentiels, que Vidiye Tshimanga aurait eu avec des personnes qui se sont présentées comme des « investisseurs ».

Dans ces extraits, le conseiller du président explique le rôle qu’il tient aujourd’hui auprès de Félix Tshisekedi et dit clairement à ses interlocuteurs qu’il peut les aider à obtenir des contrats miniers. Il met en avant sa proximité avec le chef de l’État, déclare avoir financé sa campagne présidentielle. Il dit aussi que s’ils font affaire ensemble, il va « gagner de l’argent » et qu’ils vont partager les parts de la société qu’ils vont monter ensemble.

Un piège


Lire la suite sur RFI