RDC: situation confuse à Bunagana dans l’Est après une offensive des rebelles du M23

Difficile de savoir exactement ce qui se passe, ce lundi 13 juin 2022, à Bunagana, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda. Une partie de la cité est contrôlée par les combattants du Mouvement du 23-Mars (M23), selon les sources locales. La veille, des combats étaient intenses dans la zone. Des échanges de tirs ont duré plusieurs heures, sur plusieurs fronts.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Depuis ce lundi matin, des combattants M23 en treillis et lourdement armés sont visibles dans certains quartiers de Bunagana. Le mouvement justifie sa présence dans la cité par le fait, dit-il, que l’armée régulière attaque ses positions à partir de cette ville. Le M23 n’a pas précisé s’il compte s’y installer durablement, mais se dit disposé au dialogue avec les autorités congolaises.

De leur côté, près de cent militaires congolais ont traversé la frontière vers l’Ouganda depuis ce dimanche soir, confirme Félix Kulayigye, le porte-parole de l'armée ougandaise. Selon la même source, ils ont été installés dans une caserne des UPDF proche de la frontière de Bunagana. D’autres militaires des FARDC se sont repliés dans les collines avoisinantes.

C’est dans ce contexte que le général-major Peter Cirimwami, commandant du secteur opérationnel Sukola 2, a failli perdre la vie. Près de la localité de Chengerero, lui et ses hommes se sont retrouvés dans une embuscade qui a coûté la vie à un membre de sa garde rapprochée, un major.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles