RDC: report de la vaccination anti-Covid en raison de doutes sur le vaccin AstraZeneca

·1 min de lecture

La République démocratique du Congo (RDC) a reçu 1,7 million de doses du vaccin AstraZeneca il y a une semaine dans le cadre du programme Covax. Le pays a cependant décidé de reporter « sine die » le début de sa campagne de vaccination, qui devait débuter lundi 15 mars.

Il s'agit d'une mesure de « précaution » à l'instar de plusieurs pays, à commencer par des pays d'Europe du Nord, qui ont décidé de suspendre la vaccination avec ce produit après avoir constaté chez certaines personnes ayant reçu le vaccin des troubles de la coagulation sanguine.

►À lire aussi : Covid-19: la RDC reçoit ses premières doses et prépare sa campagne de vaccination

Eteni Longondo, le ministre de la Santé publique, explique : « Nous avons fait une planification par rapport à la campagne de vaccination qui devrait d’ailleurs commencer le 15 mars 2021, mais malheureusement juste avant, il y a eu des pays qui ont suspendu par précaution la vaccination chez eux parce qu’on a remarqué qu’il y avait des problèmes de thrombose et aussi de décès. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas de preuves que ces problèmes sont liés au vaccin ».

Le ministre de la Santé publique précise que la République démocratique du Congo « va, par précaution, suspendre, reporter la date du début de la campagne ». L’idée, assure le ministre, est que « les équipes scientifiques ici puissent analyser les données et que les équipes des pays scandinaves puissent arriver à une conclusion. Au cas où il n’y a pas de relation de cause à effet par rapport à ce vaccin… Moi, je crois que nous allons lancer la vaccination ».