La RDC en quête de son modèle d’industrialisation

·1 min de lecture
La RDC comptait parmi les pays les plus industrialisés d’Afrique subsaharienne à son accession à l’indépendance en 1960.
La RDC comptait parmi les pays les plus industrialisés d’Afrique subsaharienne à son accession à l’indépendance en 1960.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a dévoilé jeudi 26 août un « Plan directeur d?industrialisation » à l?horizon 2040, d?un coût de 58 milliards de dollars, qui prévoit des infrastructures devant relier différentes régions de ce géant d?Afrique centrale. Comme de nombreux pays du continent africain, la RDC est confrontée à un immense retard en termes d?industrie. C?est peu de le dire, au regard de l?état des infrastructures, de la situation de la fourniture de l?électricité, du cadre légal toujours incertain et d?une vision peu diversifiée de l?économie. Mais pour le pays de Félix Tshisekedi, la corruption à grande échelle est la véritable plaie qui bloque le décollage industriel prêché depuis des décennies. Évidemment, les guerres successives, le départ des industriels au moment de l?indépendance du pays, ou encore le pillage systématique qui s?est illustré à travers la nationalisation des entreprises privées de l?ère de la « zaïrianisation » n?ont pas aidé.

Des rapports locaux, parfois menés par les parlementaires, et internationaux ne cessent de constater les conséquences de la corruption sur la politique d?industrialisation du pays. Non seulement la plupart des projets industriels ne sont pas menés à bien, ce qui empêche la création d?emplois et la croissance économique, mais en plus en cas de découverte de malversations, les fonds perçus ne sont pas systématiquement remboursés par les promoteurs.

Résultat : le pays importe presque to [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles