RDC: des protestations après la décision des autorités d'autoriser l'abattage d'espèces protégées

·1 min de lecture

Un arrêté avait été pris en catimini l'an dernier en ce sens. L’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) assurait l'avoir découvert il y a quelques semaines. Ce dossier rebondit avec un exemple dans la province du Maniema. Les autorités locales et la chefferie de Bangelengele ont décidé d'autoriser la population, il y a tout juste une semaine et pour une période de 21 jours, à refouler et à abattre des hippopotames accusés de commettre des dégâts dans des zones habitées. Ainsi, 211 ONG spécialisées dans la protection de l'environnement en RDC et au Burundi protestent.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles