Publicité

RDC: À l’assemblée nationale, les élus ont hâte d’entrer en fonction

En République démocratique du Congo (RDC), la nouvelle Assemblée nationale largement dominée par la majorité pro-Tshisekedi - à plus de 90% - a mis en place des commissions spéciales pour valider les mandats de députés. Ce n’est qu’après cette opération que ces derniers pourront exercer leurs fonctions en attendant la fin du contentieux devant la Cour constitutionnelle. Ils sont 477 élus sur les 500 attendus. Beaucoup ont hâte d’exercer leurs fonctions.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

Dans la salle de congrès du palais du Peuple, à Kinshasa en RDC, la tenue de ville est obligatoire, que ce soit chez les élus ou dans l’assistance. L’opposant Constant Mutamba enfile son abacost et marche sur une « canne de royauté ». Une posture de guerrier, selon lui, dans une assemblée dominée à plus de 90% par la majorité pro-Tshisekedi : « Nous allons veiller à ce que l’Assemblée nationale ne soit pas une chambre d’enregistrement encore moins une caisse de résonance du gouvernement. Nous allons activer le renforcement des mécanismes de contrôle de sorte qu’un ministre qui vole, qui gère mal soit sanctionné. »

« Je suis très pressé de de pouvoir assumer mon rôle »

Les députés ont encore plusieurs semaines pour valider les mandats, élaborer le règlement d’ordre intérieur et élire les membres.


Lire la suite sur RFI