RDC: le président du Sénat appelle les jeunes du Sud-Kivu à s’enrôler dans l’armée

En République démocratique du Congo (RDC), Modeste Bahati Lukwebo, président du Sénat, séjourne à Bukavu dans sa province natale du Sud-Kivu, dans le cadre de ses vacances parlementaires. Lors de son arrivée dans la ville, samedi 16 juillet, il a tenu un meeting dans lequel il a manifesté sa colère contre la communauté internationale qui, selon lui, est incapable de trouver une solution adéquate aux problèmes sécuritaires de l’Est de son pays.

Avec notre envoyé spécial à Bukavu, William Basimike

Devant des milliers des personnes venues l’attendre à la place de l’indépendance, Bahati Lukwebo a dit qu’il apportait un message de paix et d’espoir en ce moment où la situation sécuritaire reste précaire dans l’Est de la RDC.

« Nous demandons à nos jeunes de s’enrôler dans l’armée pour défendre notre pays. Nous avons demandé à ce que nous puissions nous assumer nous-mêmes, étant donné que nous ne pouvons plus continuer à compter sur les promesses de la communauté internationale », a-t-il déclaré.

Également président national de la plate-forme politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), Lukwebo s’est montré hostile à la présence de la mission onusienne en RDC, la Monusco, à qui il demande de se retirer sans délai, et sans brutalité.

«Nous avons, ici, une grande force de plus de 20 000 hommes. Depuis 22 ans, nous n’avons pas eu la paix ! Maintenant, nous devons nous-mêmes nous assumer mais sans les bousculer ! Nous demandons qu’ils puissent partir sans brutalité. Nous-mêmes, nous allons assurer notre sécurité. Qui est pour le départ de la Monusco ? », conclut-il. La population réagit positivement par des cris.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles