Publicité

RDC: des politologues lancent le Politoscope pour lutter contre le discours de haine en ligne

Un réseau de politologues congolais a lancé début mars, le Politoscope, pour lutter contre le discours de haine sur les réseaux sociaux en République démocratique du Congo (RDC). Cet outil de surveillance et de sensibilisation sur la cyberviolence verbale a été concocté après la campagne pour les élections générales de décembre 2023, particulièrement marquée par des discours de haine.

Avec notre correspondante à Kinshasa, Aurélie Bazzara-Kibangula

Dans une salle exiguë d’un centre d’études, onze analystes ont les yeux rivés sur leurs ordinateurs. Tous font partie du projet Politoscope, un outil de surveillance des discours politiques sur le réseau social X (anciennement Twitter), qui passe mille comptes de personnalités congolaises au crible.

« Nous avons plusieurs catégories : les acteurs locaux, les influenceurs, les acteurs politiques, les médias. Nous pouvons, par jour, atteindre 200 tweets, explique le data-analyste Steve Mkusu. Quand il y a 200 tweets, il n’y a pas 200 commentaires : chaque tweet a ses commentaires et c’est là que le travail devient un peu dur. Il y a pas mal de menaces, d’injures, etc. »

Les discours violents sont répertoriés dans une base de données. Un rapport quotidien est ensuite publié, car l’objectif est d’assainir les débats politiques après une campagne électorale marquée par des discours de haine.


Lire la suite sur RFI