RDC: plusieurs corps retrouvés décapités en Ituri

Au moins 17 cadavres ont été découverts en territoire Irumu, au nord de l'Ituri. Selon l'armée, seules les têtes de certains défunts ont été retrouvées. Les corps en décomposition n'ont pour l'heure, pas encore été identifiés.

Ce sont des villageois partis chercher des vivres qui ont fait la macabre découverte. Non loin de la colline de Bakalima, une pirogue à la dérive sur la rivière Ituri contenait plusieurs têtes décapitées. Sur les bords du cours d'eau, les militaires alertés ont retrouvé des corps en décomposition.

Au moins 17 personnes ont été tuées, mais pour le moment, l'état de ces corps n'a pas permis leur identification. De leur côté, plusieurs sources expliquent que certains d'entre eux pourraient être des villageois enlevés par les ADF il y a dix jours dans le village de Bamande non loin de là.

Le groupe affilié à l'État islamique n'a pas revendiqué la tuerie mais un observateur local estime que celle-ci ressemble fortement à leur mode opératoire. Régulièrement, les ADF attaquent, terrorisent et pillent les villages et ce sont parfois les habitants qui sont emmenés de force dans la brousse pour y porter le butin de leurs assaillants. Après quoi, ces porteurs sont soit relâchés, soit tués.

Seule autorité légitime dans la région en raison de l'état de siège, l'armée a demandé une expertise spécialisée pour comprendre les circonstances de la mort des décapités de Bakalima.

Par ailleurs, neuf autres personnes ont été tuées jeudi plus au nord dans le territoire de Djugu. L'attaque aurait cette fois été menée par les miliciens de la Codeco, selon la société civile locale.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles