Publicité

RDC: le parti de Kabila réagit au ralliement de trois de ses anciens cadres à l’Alliance du fleuve Congo

En République démocratique du Congo, l’est du pays reste en proie aux conflits et violences armés. C’est le cas notamment du Nord-Kivu où une partie de la province est sous contrôle des rebelles du M23, soutenus par le Rwanda voisin. Ce 28 mars, ces rebelles ont tenu un meeting dans la localité de Kiwanja, dans le Rutshuru, où trois personnalités liées à l’ancien régime du président Kabila sont apparues aux côtés de Corneille Nangaa, l’ancien président de la Commission électorale à la tête d’une plateforme politico-militaire avec le M23, dénommée Alliance du fleuve Congo (AFC).

Trois anciens responsables du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), le parti de l’ex-président Joseph Kabila, étaient visibles sur les images de ce meeting du M23 à Kiwanja, dans le Rutshuru. Habillés de treillis militaires, côte à côte, sont en effet apparus Adam Chalwe, coordonnateur de la jeunesse de la majorité présidentielle sous Joseph Kabila, ancien DG de Malaïka TV, Yannick Tshisola, autrefois parmi les dirigeants de la jeunesse du PPRD, et Henry Maggie, qui fut un temps membre de la ligue des jeunes de l’ex-parti présidentiel.

Présent aussi Corneille Nangaa, l’ancien président de la Commission électorale, aujourd’hui à la tête de l’Alliance du fleuve Congo.

Des ralliements qui ont fait réagir l’actuelle direction du PPRD. Ferdinand Kambere, le secrétaire permanent adjoint du parti, a déclaré que « les gens sont libres de manifester leur liberté » et que cela n’a pas de lien avec le « Raïs [Joseph Kabila, Ndlr] ni le PPRD, encore moins le FCC », l’ancienne plateforme au pouvoir.


Lire la suite sur RFI