RDC: nouvelle réunion des confessions religieuses pour désigner un président à la Céni

·2 min de lecture

Le président de l’Assemblée nationale a donné 72h aux huit confessions religieuses pour se mettre d’accord. Elles se réunissent à nouveau ce samedi matin à 10h30 pour tenter de se mettre d’accord sur le nom du futur président de la Céni. Depuis plus de deux mois maintenant, ça coince sur le nom de Denis Kadima pourtant un expert électoral reconnu. Pour les églises catholique et protestante, il est trop proche du président Tshisekedi, mais pour les six autres, il est le seul candidat valable.

Dans son courrier adressé aux représentants des confessions religieuses, le président de l’assemblée nationale, Christophe Mboso, parle d’un ultime appel. Il enjoint les huit confessions religieuses à « parvenir cette fois-ci à la désignation du président de la Céni et d’un membre de la plénière ». Mais l’interprétation de cette phrase est déjà source de conflit.

Divergence sur l'interprétation de la loi de la Céni

Pour les Églises catholique et protestante, depuis le départ, le procès-verbal signé par les six autres confessions religieuses désignant Denis Kadima n’a pas de légalité et c’est ce que le président de l’Assemblée nationale reconnaitrait dans son courrier. Dans sa lettre d’invitation aux négociations de ce samedi matin, Mgr Utembi, président de la Cenco et de la plateforme des confessions religieuses, estime même que cet appel du président de l’Assemblée nationale correspond à « l’esprit » de la nouvelle loi sur la Céni, qui en cas de non-entérinement du nom d’un candidat demande à la composante concernée de désigner un autre candidat. Exit Denis Kadima.

Mais ce n’est pas l'avis des six autres confessions religieuses qui ont écrit pour répondre à cette invitation. Elles considèrent cette affirmation comme une grave erreur d’interprétation. Pour elles, c’est Denis Kadima ou rien et elles le disent ouvertement. Elles ne viendront donc aux négociations, écrivent-elles que pour réaffirmer leur position.

►À lire aussi : RDC: le climat de tension autour de la nomination des membres la Céni demeure

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles