RDC: le ministre de la Défense auditionné au Parlement sur l'avancée du M23

RFI/Habibou Bangré

Alors que les déplacés affluent, fuyant les affrontements entre l’armée et le M23, une délégation mixte gouvernement-Parlement est arrivée le jeudi 3 novembre à Goma pour une mission « humanitaire ». Avant d’arriver dans la région, le ministre de la Défense, Gilbert Kabanda Kurhenga, a été soumis à une audition devant les commissions de défense et sécurité de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Après plus de cinq heures de séance, une trentaine d’interventions ont été enregistrées. Les députés et sénateurs voulaient connaitre les raisons des récentes défaites de l’armée face au M23.

Souffrance

« La population de l’est souffre depuis très longtemps. Aujourd’hui, nous sommes dans une situation de guerre. La rencontre avec le ministre de la Défense, c’est pour montrer qu’il y a un œil, l’œil du Parlement », commente Bertin Mubonzi, le président de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale.

Des questions ont aussi été posées sur le calendrier de déploiement de la force régionale de la communauté des États de l’Afrique de l’Est. Le ministre de la Défense a promis d’apporter des réponses à toutes ces questions au retour de sa mission au Nord-Kivu.

Il a aussi insisté sur la détermination des autorités : « Le gouvernement fera tout, je dis bien qu’il fera tout pour que nous puissions récupérer rapidement les espaces conquis par l’ennemi. Le gouvernement fera tout pour tout récupérer rapidement, avec un grand R », a-t-il insisté.

Missions


Lire la suite sur RFI