Est de la RDC: des milliers d'enfants forcés de quitter leurs villages

Dans l'est de la République démocratique du Congo, plus 190 000 personnes ont été forcées à quitter leurs villages. Plus de la moitié de ces déplacés sont des enfants, indique un communiqué de l'Unicef. Depuis mars dernier, un violent conflit oppose les Forces armées de la RDC (FARDC) au groupe armé M23.

Des milliers d'enfants ont été forcés de quitter leurs villages dans l'est de la République démocratique du Congo, où un conflit oppose les forces de sécurités congolaises au groupe armé M23, a indiqué l'Unicef ce samedi.

Grant Leaity, le représentant de l’Unicef en RDC, s'est rendu sur place, dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo. Il raconte au micro de Nadia Ben Mahfoudh la détresse et la précarité de ces enfants déplacés. « J’ai vu immédiatement des enfants sévèrement mal nourris. Dans le stade de Bwisha, qui est à Rutshuru même, il y avait un grand nombre de déplacés qui habitent dans les abris collectifs. Pour nous, il y a vraiment deux grands volets. Premièrement, ce sont les questions d’accès humanitaires. Là, on compte sur les parties au conflit pour nous accorder l’accès et pour assurer qu’il n’y aura pas de problème pour la sécurité des agents humanitaires. »

« Dans un deuxième temps, poursuit Grant Leaity, on a besoin de plus de ressources, parce qu’il y a bien des organisations à présent. Il n’y a que certaines organisations qui sont capables de répondre en ce moment, et la réponse n’est pas à l’échelle. Donc on a besoin de plus de ressources. Mais tant que le conflit continue, on aura de plus en plus d’enfants exposés avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer. »


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles